viedemerde(dot)com
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €

 

 Flee me, i follow you (blake)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Erin Gallagher

Erin Gallagher


+ posts : 496
+ inscription : 17/11/2012

- SAY MY NAME -
› POST-IT:

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyLun 3 Déc - 16:38

SHOULD I ? I'LL BE DRUNK AGAIN


« Finnick on .. on pourrait parler quand j’aurais fini le boulot ? » Il l’a regarde comme si elle était la dernière des abruties et Dieu qu’elle déteste ça. Elle a l’impression d’être fautive alors qu’il est bien sur évident que toute cette histoire, c’est de la faute de Finnick. Il l’observe, jouant un rythme inconnu sur le comptoir du Apple Rose Grill ou elle travailles et se lèves finalement. « Désolée Erin, mais j’ai promis à Holden que je passais la soirée avec elle. » Les yeux d’Erin soulignent bien à quel point elle est irritée par cette réaction. Sa sœur , Il l’a voit tous les jours, mais elle, non, il ne t’accorde même pas cinq minutes. Elle n’est plus sa petite-amie, ni même son ex petite-amie, non, Elle n’es plus rien. Une inconnue. Tout au plus la meilleure amie de sa frangine. « A plus Montgomery. » Il utilise son nom de famille et Erin manque de défaillir. Avant de sortir, il lui offre un signe de main. C’est définitif, elle doit s’accrocher au comptoir pour ne pas tomber. Un signe de main. Un nom de famille. De l’indifférence, c’est donc à cela qu’elle à droit et uniquement à ça ? Ennuyée, elle attrape la bouteille de vodka sur le comptoir, s’en sers un verre et le boit cul-sec. La soirée va être longue.

(…)


« Sans vouloir te vexer Erin, tu devrais arrêter de boire là. » La voix lui parvient, bourdonnement au milieu du bar, elle ne perçoit plus rien si ce n’est les multiples aspects dérangeant de son existence. Des parents qui ont décampés pour tenter de reconstruire leur couple qui, de toute évidence, ne survivra jamais aux multiples tromperies du père. Un frère qui n’a plus de temps pour elle car trop occupé avec ces problèmes de cœur. Un ex petit-ami qui a décidé qu’elle n’existait plus. Une meilleure amie qui préfère la fuir pour ne pas avoir à être prise entre elle et son frère. Erin voit soudent le monde d’une façon totalement pessimiste qui est bien inhabituel pour elle. Se servant un nouveau verre, elle le lève. « Finnick est venu. Finnick a vu. Finnick à rien foutu. » Grinçant, elle boit son nouveau shoot et le pose avec fierté. Ivre ? Non. Disons qu’elle est bien éméchée et que, sans doute, elle devrait cesser de boire mais il est évident que l’optimiste qu’elle est habituellement à besoin de cette soirée de déprime pour repartir du bon pied.

Erin s’apprêtait à se servir un nouveau verre, or, elle n’en fait rien. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un, retient son attention. Fronçant les sourcils, elle tente de s’assurer que c’est bien lui et non pas une illusion causé par la boisson. Pourtant non, il est bien là. Cet homme dont elle ne comprend pas le fonctionnement, qui un jour lui parle et l’autre s’éclipse. Qui agit de façon si étrange en sa présence comme si quelque chose chez elle le répugnait à un point tel qu’il ne pouvait pas passer outre. Erin n’avait jamais réussit à savoir pour quelles obscurs raisons il semblait l’apprécier si peu et ça l’avait pourtant toujours intriguée. Souvent, elle tentait de l’approcher mais il fuyait toujours. Or, ce soir, sous l’appui de son ami la vodka, elle se donnait le courage de se lever. « je reviens. » Lance-t-elle à ces amis – qui ne sont, sans doute, que des amis de soirée qu’elle ne reverra jamais – D’un pas assurée, elle avance jusqu’à Blake, s’asseyant sur le tabouret à son côté sans même savoir s’il accepte sa présence ou non. « Tient, monsieur je m’éclipse plus vite que le soleil. » Expression à deux francs cinquante, certes, mais elle s’en fiche bien sur l’instant, stoïque, elle cherche à savoir si l’homme va finalement partir à nouveau. Auquel cas, elle se tient prête à lui courir après, jusqu’à l’autre bout de Rosewood s’il le faut. « Une bière s’il vous plaît. » Quémande-t-elle au serveur en attendant de savoir ce que son compagnon du soir va faire.

Revenir en haut Aller en bas
Blake Sherwood

Blake Sherwood


+ posts : 30
+ inscription : 02/12/2012

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyLun 3 Déc - 17:22



Blake avait bien besoin de se changer les idées et pour cause sa vie était de plus en plus compliqué surtout avec le retour d'une ancienne conquête à lui qui détenait une partie de son avenir entre ses mains. Pourtant Blake n'en dira pas plus puisqu'il est toujours très discret sur sa vie privée. Il décida donc d'aller au bar afin de se changer les idées d'ailleurs depuis la mort de sa femme c'était devenu comme sa seconde maison. Ce n'était pas glorieux, mais c'était comme ça. « Une bière s'il vous plait. » Demanda Blake au serveur. Il n'allait quand même pas boire du coca sinon il serait resté chez lui. D'ailleurs il pourrait même boire une bière chez lui, mais ce n'était pas pareil. Il se disait qu'il repartirait peut-être avec une jeune femme qui lui ferait oublié sa solitude l'espace d'une nuit comme souvent. Blake était donc seul avec sa bière et bien comme ça. Soudain Blake vit la jeune femme qui apparemment le vit en retour pour la bonne raison qu'elle marcha en sa direction. A peine l'avait-il vu qu'elle s'approchait de lui laissant tomber ce qu'elle faisait. Tout cela ne présageait rien de bon. Blake n'était pas forcément d'humeur à écouter la jeune femme et ses questions. Seulement elle allait le mettre au pied du mur.

« Tient, monsieur je m’éclipse plus vite que le soleil. » Lui dit la jeune femme. Elle aurait pu lui dire bonsoir ou alors lui demander comment il allait seulement elle semblait plus préoccupée par son attitude que par la bienséance. Tant pis Blake devrait s'y faire après tout il l'avait bien mérité. Ces derniers temps dès qu'il l'a voyait Blake prenait la décision de partir pour la simple raison qu'elle lui rappelait beaucoup trop sa défunte femme. C'était difficile pour lui de rester près d'elle même si sa présence lui faisait aussi du bien. C'était très ambigu à l'image de Blake. « Tiens, mademoiselle je pose des questions plus vite que la lumière. » Lui répondit Blake. Il n'avait pas sa langue dans sa poche et cela se voyait d'ailleurs Erin semblait appréciée la personnalité du jeune homme sinon elle ne continuerait pas à chercher après lui. Évidemment cela faisait du bien à l'égo du jeune homme qui en avait bien besoin même si avouons-le elle n'est pas la seule à courir après lui. Ce qui était différent c'est que Blake ignorait ce qu'Erin attendait de lui après tout elle devait avoir des dizaines d'hommes qui attendaient après elle. En y réfléchissant Blake se rendit compte qu'il ne connaissait rien d'elle et réciproquement.

« Une bière s’il vous plaît. » Commanda la jeune femme. C'était comme une excuse pour elle de rester près de lui. Elle devait aussi s'attendre à ce qu'il parte une fois de plus pourtant Blake décida de ne pas s'en aller. Il n'avait plus quinze ans il devait donc arrêter de fuir devant elle. Cependant il ne comptait pas non plus répondre à ses questions puisque selon lui cela ne l'a regardait pas. Blake était comme ça quand il avait une idée dans la tête il ne l'avait pas ailleurs. « Deux bières sur mon compte. » Coupa Blake. Certes il avait tendance à s'en aller rapidement, mais il n'allait pas laisser une jeune femme payer après tout il comptait se reprendre une bière alors autant faire son gentleman. Blake ne la regardait pas pour autant il attendait que le servir lui ramène sa bière puisqu'il venait à peine de finir sa deuxième. « Comment vas-tu ? » Lui demanda Blake. Lui-même ne savait pas pourquoi il lui demandait ça après tout elle allait sûrement soit répondre qu'elle allait bien soit se jeter sur lui pour avoir des réponses. Quand on pose de ce genre de questions on n'attend pas vraiment la vérité. Personne n'a vraiment envie d'entendre que l'autre ne va pas bien. C'est égoïste, mais c'est comme ça d'ailleurs personne n'a non plus envie de dire la vérité. Blake espérait ne pas regretter de lui avoir poser la question. La connaissant elle allait sauter sur l'occasion pour avoir des explications et pour le moment Blake était encore trop sobre pour se montrer honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Erin Gallagher

Erin Gallagher


+ posts : 496
+ inscription : 17/11/2012

- SAY MY NAME -
› POST-IT:

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyLun 3 Déc - 17:40

SHOULD I ? I'LL BE DRUNK AGAIN


« Tiens, mademoiselle je pose des questions plus vite que la lumière. » Elle rit à cette répartie bien envoyé. Il est vrai qu’elle ne tarie pas t’interrogation à propos du ‘’spécimen ‘’ si rare qu’était Blake. Et pas seulement parce qu’il la fuyait comme la peste, non. Mais parce qu’elle avait décelé dans son regard une tristesse qui le rendait comme intouchable, éveillant chez la jeune femme un soupçon d’incompréhension mais aussi d’intérêt grandissant pour cet homme qui semblait si blessé par la vie. Sans parler du fait qu’il était un challenge et qu’il n’était pas désagréable à regarder. En réalité, tout chez Blake était aussi attirant que totalement incompréhensible. Ce qui le rendait aussi charmant qu’illusoire. Comme s’il n’était pas réel et n’était destiné qu’à vous faire croire qu’il était possible d’envisager une quelconque ébauche de relation – ne serait-ce qu’amicale – avec lui alors qu’il n’en est rien. Quoique, il n’en est rien ? Erin se demanda se qu’il ferait si quelqu’un venait à atteindre la carapace qu’il s’était forgé. Peut-être perdrait-il de son intérêt aux yeux de la belle brune ? Elle en doutait mais qui savait ? Ou peut-être, à l’inverse, ce serait lui qui s’éloignerait d’elle une fois qu’il serait libérer du poids lourd (mais inconnu au yeux d’Erin) qui pesait sur ces robustes épaules. « Deux bières sur mon compte. » Elle esquisse un sourire presque imperceptible lorsqu’il commande cela, c’est comme une victoire implicite qui lui laisse penser qu’enfin, il acceptera de passer un peu de temps avec elle. Peut-être dix minutes, peut-être une heure, peut-être plus qui sait ? Mais en soit, c’est déjà un pas qui semble incroyable après l’avoir vu te fuir si longtemps pour une obscure raison. « J’ose en déduire que je ne te verrais t’éclipser dans la seconde ? » Question rhétorique à laquelle s’en suit un : « Je suis chanceuse ce soir. » Erin lève son verre, comme si c’était réellement à fêter, ironie sympathique, qui ne vise en rien à le vexer mais simplement à lui faire comprendre sans faire de longue déclaration qu’elle est contente qu’il ne parte pas. Elle n’en dit rien, mais il était frustrant d’être fuit de la sorte par Blake. Quoiqu’on en dise, être vue comme une pestiférée n’avait rien de géniale.

« Comment vas-tu ? » La question fuse jusqu’aux Oreilles de la jeune femme et ne peut que la faire grimacer. Sa vie tombait en ruine, il n’y avait pas d’autres mots. Les petits problèmes insignifiants s’entassaient pour au final, devenir un amas colossal de problèmes qu’elle peinait à supporter. L’un d’entre eux venait toutefois de disparaître désormais qu’elle pouvait parler normalement avec Blake. Pourtant, elle n’était pas prête à répondre en toute sincérité à cette question. Alors, ce tournant doucement vers lui, elle lui sourit. « On ne t’a jamais dis qu’il était malvenu de poser des questions dont on ne voulait pas réellement connaître les réponses ? » Dans le fond oui, qui s’intéresse à comment va un autre ? A bien y réfléchir, Erin s’y intéressait. Mais pour une seule personne : Blake. Ce qui était étrange d’ailleurs, car elle ne le connaissait pas réellement et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de vouloir le connaître. Alors, elle pose la question, sans trop savoir s’il y répondra sincèrement ou non : « Et toi, comment vas-tu ? Pour ma part, sache que la réponse m’intéresse vraiment beaucoup. » Elle insiste sur les deux derniers mots, comme si elle avait peur qu’il ne saisisse pas à quel point elle s’intéressait à lui. A bien y réfléchir, Erin devait franchement passer pour une psychopathe à toujours être sur le dos de Blake depuis qu’il la fuyait comme la peste. Mais qu’importait, il ne lui avait jamais expressément demandé de partir. Fronçant le nez, elle rappelle le serveur. « Des shoots de vodka s’il vous plaît. » Elle esquisse un sourire, se tournant à nouveau vers le jeune homme. « J’ai envie de m’amuser, pas toi ? » Sur le coup, elle n’avait réellement songé qu’à s’amuser. Oublier ses problèmes en compagnies d’une personne qui, elle, acceptait, pour ce soir, sa présence sans rechigner. Ce n’est qu’après avoir commandé que l’idée de pouvoir lui délier la langue lui traversa l’esprit. Sur le coup, Erin trouva cela assez vicieux mais après tout, pour pouvoir mieux le connaître, il fallait bien trouver un moyen, comme il n’était certainement pas enclin à tout dévoiler en étant sobre, faire passer ça pour un jeu, quoi de mieux ? …

Revenir en haut Aller en bas
Blake Sherwood

Blake Sherwood


+ posts : 30
+ inscription : 02/12/2012

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyLun 3 Déc - 18:08



« J’ose en déduire que je ne te verrais t’éclipser dans la seconde ? » Lui demanda Erin. Rapidement Blake compris que la jeune femme n'attendait pas vraiment de réponse elle lui lançait simplement un petit pic pour faire référence à la tendance du jeune homme à s'en aller. Blake aurait très bien pu le faire surtout après ce petit pic, mais il décida de ne pas le faire et de rester pour voir ce que la jeune femme allait dire ou faire. Blake était assez curieux de sa voir si elle pouvait tenir sans poser la moindre question, il en doutait fortement, mais il lui donnait la chance de lui prouver le contraire. Au pire il s'en ira comme toujours. « Je suis chanceuse ce soir. » Lui fit remarquer la jeune femme. Décidement elle était très paradoxale comme fille. D'un côté on aurait dit qu'elle était contente de le voir et surtout de le regarder rester, mais de l'autre que son amertume était tenace pourtant Blake n'avait rien fait de mal. Il ne lui avait jamais rien dit de méchant la seule chose qu'il a faites c'est de la fuir. Erin ne devait pas en avoir l'habitude. « Oui tu peux t'estimer chanceuse je pense. » Lui rétorqua Blake. Lui aussi avait de la répartie et il ne comptait pas se laisser faire par la jeune femme d'autant plus qu'elle était bien plus jeune que lui. Blake avait de la fierté et il ne se laissait jamais mener par le bout du nez. Si Erin voulait le chercher elle allait le trouver. Bien entendu Blake disait cela sur le ton de l'ironie et ne se montrait pas méchant bien au contraire. « Du moins si tu ne me harcèles pas avec tes questions. » Continua Blake avant de terminer son verre. On pouvait dire qu'il avait une bonne descente, mais connaissant la jeune femme il aurait bien besoin de courage. Erin a toujours une idée derrière la tête alors il se méfie. D'ailleurs il était sérieux sur la possibilité pour lui de s'en aller si jamais la jeune femme devenait trop pressante envers lui même s'il avait dit cela sur le ton de la plaisanterie.

« On ne t’a jamais dis qu’il était malvenu de poser des questions dont on ne voulait pas réellement connaître les réponses ? » Lui demanda Erin. Ce fut la première fois que quelqu'un autre que lui osait dire une telle chose. Blake resta bouche bé dans le bon sens du terme. Erin avait du répondant et il adorait cela peut-être même un peu trop. Erin est une belle femme qui peut avoir n'importe quel homme pourtant Blake se demande pourquoi elle perd son temps à vouloir le connaître. Ils étaient très différent même si une connexion spéciale les unissait fortement. Cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'ils n'étaient pas indifférent l'un à l'autre même si Blake faisait tout pour le cacher. Seulement la découvrir de la sorte lui faisait quelque chose. Erin arrivait à capter son attention ce qui était rare. « Tu as raison sur ce point-là et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le sujet. Je voulais juste me montrer poli histoire de ne pas te vexer. » Lui répondit Blake avant de laisser échapper un petit rire. Il disait cela pour plaisanter, car en réalité cela l'intéressait de savoir si elle allait bien ou pas. Blake lui souhaitait du bonheur alors cela ne lui ferait pas plaisir de savoir qu'elle ne soit pas comblée pourtant il continuait de se cacher derrière des sarcasmes. Pour une fois ils étaient d'accord et c'était un bon point. Ce qui lui plaisait le plus c'est de voir qu'Erin ne se démontait pas, elle lui répondait comme si elle n'avait peur de rien. C'est toujours plus intéressant une femme de caractère qu'une femme qui dit oui à tout. « Et toi, comment vas-tu ? Pour ma part, sache que la réponse m’intéresse vraiment beaucoup. » Lui demanda Erin. Cela ne l'étonnait pas puisqu'elle voulait en savoir plus sur lui. Elle devait avoir remarqué la lueur de tristesse dans son regard et devait se demander la provenance. Blake était un homme fort, sûr de lui qui ne montrait pratiquement jamais ses faiblesses seulement une chose le trahissait son regard. Il était toujours très affecté par la mort de sa femme et voir Erin n'arrangeait pas la situation. Elle lui montrait tout ce qu'il avait raté, tout ce qu'il aurait pu avoir. Cela lui faisait plus de mal que de bien, mais Blake savait qu'il ne pouvait pas fuir éternellement. Erin ne le lâcherait pas jusqu'à avoir eu ce qu'elle attendait donc des réponses. « Jusqu'ici je vais très bien. » Lui répondit tout simplement Blake.

On aurait dit qu'il cultivait le mystère puisqu'il répondait très peu. Blake n'avait pas envie de s'étaler sur le sujet, car une chose en amenant une autre il risquerait d'en dire trop. Blake ne se verrait pas lui dire que chaque jour est une épreuve, qu'il doit avancer seul et que le soir c'est le pire. Cela l’amène à venir dans un bar pour ne pas terminer la nuit seul, car cela le ferait trop réfléchir. Blake voulait se protéger même si parfois parler lui ferait du bien. « Des shoots de vodka s’il vous plaît. » Commanda la jeune femme. Une idée lui vint en tête. Peut-être qu'Erin voulait le faire boire afin de le faire parler par la suite. C'est connu on coopère tout de suite plus quand on a bien bu. Blake réfléchis donc à la situation et se demanda si ce n'était pas mieux pour lui de partir seulement il voulait voir s'il arriverait à renverser cela à son avantage c'est-à-dire à faire boire Erin et savoir ce qu'elle pense de lui. Certes elle vient souvent le voir, il y a une connexion entre eux mais elle doit avoir beaucoup d'hommes autour d'elle alors Blake est curieux de savoir ce qu'elle veut, ce qu'elle pense. « J’ai envie de m’amuser, pas toi ? » Lui demanda la jeune femme. Elle était de plus en plus étrange ou alors c'était que Blake se méfiait peut-être un peu trop. Erin jouait sûrement la carte de la jeune femme naïve fétarde mais il savait qu'elle en avait dans la tête. Elle était beaucoup moins idiote que les autres femmes de son âge. Blake se laissa tout de même tenter en lui répondant : « Pourquoi pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Erin Gallagher

Erin Gallagher


+ posts : 496
+ inscription : 17/11/2012

- SAY MY NAME -
› POST-IT:

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyMar 4 Déc - 19:46

SHOULD I ? I'LL BE DRUNK AGAIN


Erin avait la dérangeante impression de n’être qu’une gamine cherchant à découvrir se qu’on lui cachait. Elle avait fait de Blake une mission, comme une quête personnelle qu’elle devait achever pour pouvoir comprendre. Les gens ne l’appréciaient pas toujours mais personne, personne ne l’avait autant fuit que cet homme, qui semblait lui trouver quelque chose de si repoussant qu’il semblait toujours lointain. Même maintenant, alors qu’elle s’acharnait à le faire parler, elle ne parvenait pas à lui arracher plus de quelques mots. Mais pire encore, elle se surprenait à croiser les doigts pour qu’il daigne lui adresser la parole, qu’il accepte de rester un peu. Parce que même s’il la fuyait sans cesse, elle avait cette étrange impression d’être bien en sa compagnie. « Oui tu peux t’estimer chanceuse je pense. » Si elle sentait l’ironie dans sa phrase, elle ne put s’empêcher de ressentir un certain sentiment de gêne, parce que la chose était là : elle se sentait réellement chanceuse de ne pas le voir détaler comme un lapin, ce qu’il faisait à son habitude et que c’était tout bonnement déroutant. « Du moins, si tu ne me harcèles pas avec tes questions. » C’était évident : il se doutait que les questions passées qui n’avaient reçus aucune réponse n’étaient pas parvenues à tarir la curiosité d’Erin qui, si elle n’attaquait pas immédiatement avec des questions, comptait bien avoir des réponses. Se parant toutefois d’un visage angélique et de son habituel sourire en coin, elle se contente de répondre : « Ce n’est vraiment pas mon genre. » Ironie, quand tu noues tient. Mais elle n’allait pas lui faire croire le contraire, trop effrayée à l’idée de le voir s’en aller. Finalement, elle n’était qu’une gamine qui cherchait un peu de compagnie et qui avait – étrangement – jeté son dévolu sur la seul compagnie masculine du bar qui n’était pas ivre mais qui était, aussi, totalement hermétique aux autres.

« Tu as raison sur ce point-là et je suis tout à fait d’accord avec toi sur le sujet. Je voulais juste me montrer poli histoire de ne pas te vexer. » Erin garde le sourire, mais dans le fond, elle cache son irritation, elle est trop hautaine pour accepter qu’on ne puisse pas réellement s’intéresser à elle. Ses doigts jouent avec son verre, sur lequel elle passe implicitement sa frustration. Blake est un mur. Sans doute même un mur de prison. Trop haut, trop lisse, entouré de barbelé. Totalement inaccessible. Elle en deviendrait presque folle, de ne pas le faire réagir. Pourtant, lorsque dans son regard elle décèle une étincelle de douleur, elle ne peut s’empêcher de se dire que c’est de sa faute, à cause de sa question. La curiosité piquée au vif, elle retient la question qui lui brûle les lèvres et se contente d’imaginer des milliards d’hypothèses justifiant cette douleur qu’elle avait vue. Une douleur plus grande encore que beaucoup de celle qu’elle avait déjà vu autrefois. « Jusqu’ici je vais très bien. » Elle esquisse un infime sourire devant la contenance de Blake, éprouvant une certaine empathie, comme si elle était impressionnée par cette prestance dont il faisait preuve.

Mais si elle saluait sa façon d’être, elle déplorait aussi les réponses qu’il fournissait, composer de quelques mots tout au plus et qui coupait court à la conversation. Elle devait sans cesse relancer la conversation et elle avait peur de bien vite finir à court d’idée. « Pourquoi pas. » Un point pour elle, elle venait de gagner une infime bataille, ouvrant une porte vers une nouvelle discutions, ou plutôt, un nouveau jeu. Elle ne savait pas encore très bien de quelle façon elle parviendrait à lui délier la langue (ou tout du moins, à le faire boire assez pour qu’il parle) mais elle comptait bien trouver la solution dans les trente secondes à venir. Le barmaid revenait déjà, les shoot de vodka posé sur le comptoir. « Merci. » Marmonna-t-elle, sourire aux lèvres. Soupirant doucement, elle attrape le premier shoot et le fait lentement bougé devant son visage, fixant Blake au travers comme si elle pouvait lire ses pensées au travers. « Très bien … Action ou vérité ? » Simple, banal mais surtout, généralement efficace. Elle gagnait sur tout les plans, les actions, elle se débrouillerait pour le faire boire, les vérités soient il répondait soit elle lui ferait boire un verre. Et tant pis si elle devait passer dix heures dans ce fichu bar pour le voir ivre et plus ouvert, elle était parée.

Revenir en haut Aller en bas
Blake Sherwood

Blake Sherwood


+ posts : 30
+ inscription : 02/12/2012

Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  EmptyMar 4 Déc - 20:49



C'était très difficile pour Blake de rester proche de la jeune femme pour la simple raison qu'elle lui rappelle tant sa défunte femme. Elle a le même sourire, les mêmes expressions faciales, il n'y a que le caractère qui change. Chaque fois qu'il l'a regarde cela ne fait que lui serrer le cœur. Sa femme lui manque atrocement même s'il continue sa vie. Il donnerait tout pour l'avoir ne serait-ce qu'une journée de lui seulement c'est impossible. Blake fait de son mieux pour vivre sans elle en noyant son chagrin dans son travail la journée et le soir dans l'alcool avec accessoirement une jolie femme à son bras. Ce soir Erin était là, mais il ne l'a voyait peut-être pas comme ça. Certes Blake la trouve très attirante seulement le fait qu'elle soit toujours à le question l'agace un peu. De plus il trouve leur relation très étrange. Peut-être qu'avec de l'alcool Blake changera d'avis. « Ce n’est vraiment pas mon genre. » Lui fit remarquer Erin d'un ton ironique. Même si parfois il peut sembler naïf comme quand il accepte de boire un verre avec elle alors qu'il sait qu'elle va finir par le harceler. Blake se sentait d'humeur généreuse ce soir seulement si Erin va trop loin il risque de regretter sa décision. « Si tu continues à mentir ton nez va finir par s'allonger. » Lui rétorqua Blake. C'était plutôt enfantin de sa part seulement il considérait encore Erin comme une petite fille trop curieuse. D'ailleurs il n'avait peut-être pas tort. Erin était toujours au fond d'elle une gamine même si elle refusait de l'admettre. Ce n'était pas une critique c'était juste un fait.

Blake remarqua que Erin semblait vexée par ce qu'il venait de dire. Elle n'avait pas le fait qu'on ne s'intéresse pas à elle. Blake s'en voulait un peu parce que ce n'était pas son intention. Depuis la mort de sa femme il a tendance à mettre les personnes à distance à tel point qu'il en a perdu les limites d la gentillesse. Il aurait aimé s'excuser seulement étant donné qu'Erin ne montrait pas ses émotions il n'allait pas le faire. On pourrait facilement dire de Blake qu'il a perdu sa sociabilité pourtant il ne semblait pas être une cause perdue étant donné qu'il venait d'accepter de s'amuser avec Erin en tout bien tout honneur évidemment. « Merci. » Lui répondit Erin. Elle semblait ravie que Blake accepte de jouer avec elle. La connaissant il devait se méfier seulement elle ne paraissait pas bien méchante. Blake aurait dû donc faire plus attention. « Très bien … Action ou vérité ? » Lui demanda Erin. Blake ne pu s'empêcher de sourire. Il n'avait pas joué à ce jeu depuis le collègue. C'était assez enfantin, mais cela allait bien avec la personnalité d'Erin. Pendant quelques secondes il avait pensé à s'en aller parce que cela allait mal finir. Blake se doutait que la jeune femme n'hésiterait pas à le faire boire si elle n'avait pas satisfaction. Il devait donc se méfier de la jeune femme encore plus que d'habitude seulement il était joueur.

« Je sais que je ne devrais pas, mais je vais dire vérité. » Commença par lui dire Blake. Il se mordait déjà les doigts de répondre cela seulement il s'inquiétait encore plus de savoir ce que Erin pourrait lui faire faire. Après tout Blake n'a rien à lui cacher il espérait seulement ne pas à avoir à lui raconter son passé. C'est quelque chose de très douloureux pour lui même s'il fait comme s'il était un dur à cuir. Au fond il a un cœur comme tout le monde et c'est une partie de lui attachante qu'il cache au mieux. « Tu en meurs d'envie alors pose moi n'importe quelle question. » Continua Blake. Il aimait bien d'une certaine façon mettre la pression à la jeune femme. Il savait d'avance qu'il ne redirait pas vérité de sitôt. Il voulait lui laisser une chance de poser la question qu'elle souhaitait. Depuis le début de la soirée Erin semblait faire un effort pour ne pas trop se montrer curieuse alors c'était une façon de la récompenser. Blake se dévoile toujours quand on ne s'y attend pas. « Tu ferais mieux de choisir tu n'auras qu'une chance. » Fini par lui dire le jeune homme. Il laissa même échapper un petit rire. Erin devait être en plein dilemme alors que doucement Blake commençait à s'inquiéter il n'avait pas très envie que Erin pose une question intime. Seulement c'était le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Flee me, i follow you (blake)  Empty
MessageSujet: Re: Flee me, i follow you (blake)    Flee me, i follow you (blake)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Flee me, i follow you (blake)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» † i will follow you into the dark. (tamara)
» BLAKE ► Dancing with myself
» (F/LIBRE) BLAKE LIVELY
» BLAKE Ϟ C’est ce que j’aime appeler le silence d’après.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
viedemerde(dot)com :: PORTLAND :: - broadway :: irish pub-
Sauter vers: